Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-10-24T07:00:41+02:00

Cultivons les différences

Publié par Maman de la Bouille, philosophe

 

Quand nous nous retrouvons enceinte, nous sommes nombreuses à appeler notre futur bébé "Mini-Nous". Moi comprise.

Et au moment où, enfin, nous apprenons le sexe de notre enfant et lui choisissons un prénom, certains commencent à l'appeler par ce prénom.

Pas nous. Quand nous avons choisi le prénom de la Bouille, nous avons quand même continué à l'appeler Mini-Nous. Je l'ai même appelée Mini-Moi, puisque c'est une fille.

Pour plusieurs raisons, mais la première étant que nous voulions garder son prénom secret jusqu'à sa naissance, et gaffeuse comme je suis, j'aurais trouvé moyen de l'appeler par son prénom sans faire attention, et tout le monde l'aurait su.

#TeamBoulet

 

Mais récemment, en la regardant jouer, évoluer, s'affirmer, et je me suis rendue compte, que malgré des ressemblances évidentes, elle n'est PAS une Mini-Nous. Ni une Mini-Moi.

Et je ne veux pas qu'elle le soit.

 

Elle a sa personnalité propre et ses goûts à elle.

Elle a son caractère et ses envies.

 

Régulièrement, je m'entends lui dire "mais tu es bien comme ton père/ta mère/ton oncle"....

Mais je me force à ne pas le dire.

Parce que je ne veux pas qu'elle devienne comme son père/sa mère/son oncle.

 

Finalement, c'est comme pour nous. A force de s'entendre dire "tu es comme ci, ou comme ça", on finit par le devenir.

Alors pourquoi pas elle? A force de lui dire "ne soit pas impatiente, on dirait ton père", est ce qu'elle ne va pas finir par le devenir vraiment, impatiente, comme son père? Celui que j'entends dire "non, comme sa mère plutot" vas avoir des problèmes!

 

Donc j'ai arrêté de lui dire ce genre de choses. Et je me suis rendue compte de ses différences par rapport à nous.

"Mais attends, c'est ta fille, il y a forcément des trucs qu'elle tient de toi" que je t'entends marmonner

Certes, il y a des ressemblances, mais ce ne sont pas ses ressemblances qui en font un être humain unique, ce sont ses différences. Oui Madame, parfaitement!

 

Il y a 3 principes extrêmement importants à mes yeux, que je compte lui inculquer : le respect, la liberté de penser et la tolérance.

Mais comment pourrais-je lui apprendre la tolérance, si déjà, je ne lui apprends pas qu'elle même est différente? Que nous le sommes tous!

 

L'autre jour je regardais je-ne-sais-plus-quelle-émission-à-la-con, quand j'ai entendu un des témoins dire "je veux être comme tout le monde".....comme si cette personne voulait entrer dans un moule.

J'avoue, je n'ai pas compris.

J'ai souvent l'impression que les gens ne s'acceptent pas tels qu'ils sont, je veux dire au niveau du caractère, de la personnalité.

Mais en même temps, comment les blâmer? Nous sommes constamment pressés de rentrer dans des cases.

Dès qu'on entre à l'école en fait.

Il faut entrer dans les rangs. Et se mettre en rang d'ailleurs. Deux par deux, et qu'ça saute!

Il faut réussir à faire tout ce qu'on nous demande, au moment où on nous le demande. Et si on y arrive pas, on est souvent rabaissé, ou délaissé.

"Si tu ne rentres pas dans une case, tu n'es pas digne d'intérêt"  devrait être le slogan du systême éducatif dans ce pays.

 

Les différences choquent, gênent la plupart des gens. Même quand elles sont minimes.

Pourtant les différences font de nous ce que nous sommes.

 

Alors NON, ma Bouille n'est PAS une Mini-Moi! C'est une Mini-Elle!

Et c'est à nous, ses parents, de faire en sorte qu'elle le reste, qu'elle soit fière de ce qu'elle est!

Et tu sais quoi? Je compte bien y arriver!

 

 

Voir les commentaires

commentaires

eve 24/10/2014 12:14

Je crois que, comme en toute chose, il faut nuancer. Quand on s'intéresse à la psychologie transgénérationelle on voit bien que des façons d'être, des qualités, des défauts se transmettent. C'est comme ça qu'on se construit tout en étant soi même et c'est ce qui fait le charme de sa propre vie. Il faut juste que ce ne soit pas un enjeu, un reproche, un règlement de comptes! Il est important d'être soi vraiment soi mais de savoir qu'on est enraciné quelque part.... Mais tu as raison sur le fond..

maman de la Bouille 25/10/2014 20:22

Oula ne te gêne pas, fais ta promo!
Moi j'aime beaucoup tes articles!

eve 25/10/2014 13:54

http://le-pinceau-livre.blog4ever.com/a-mes-eleves

http://le-pinceau-livre.blog4ever.com/aie-mes-aieux-anne-ancelin-schtzenberger

http://le-pinceau-livre.blog4ever.com/chagrin-d-ecole-daniel-pennac

heu j'ai un peu l'impression de faire la promo de mon blog, là!!!!!

maman de la Bouille 24/10/2014 20:03

Ahah j'aimerais bien lire ça!

eve 24/10/2014 18:12

Tout à fait d'accord. J'ai lu " Aïe mes aïeux". Passionnant. Mais les racines sont un ancrage. Pas simple de garder le bon et de jeter le reste c'est sûr. Mais c'est ça la construction et c'est pour cela que personne n'est personne d'autre. ... C'est drôle parce que j'ai fait un article là dessus et un autre sur mes élèves, ceux qui n'entraient pas dans les cases! !!!

maman de la Bouille 24/10/2014 12:25

Oui bien sur, il ne faut pas oublier d'où on vient, ni ses racines, mais on peut quand même se libérer de certains ancrages, avec la psychogénéalogie par exemple. Ne pas se trainer les cadavres dans le placard de ses parents, grands-parents, et même plus loin.

Et je pense qu'en s'entendant dire trop souvent qu'on ressemble a nos parents, ce n'est pas la meilleure façon de prendre possession de soi.

Peut-être que ces choses qui se transmettent, le sont justement parce qu'on le provoque....

Anne-Sophie 24/10/2014 11:04

Coucou !

J'ai adoré ton article et je m'y suis reconnue dans plusieurs petites choses.
* Mon homme et moi avons également décidé de garder le prénom secret. Nous avons dit que si c'était un garçon, on l'appelerait Igmar et Margaret pour une fille ... Sauf que c'est un peu rentré dans les esprits. Je l'appelle Igmar comme je lui donnerai son vrai futur prénom. Avec le recul, j'ai peur que ça lui colle au dos pour les prochaines années ... Mais nous sommes tous les 2 des têtes en l'air / gaffeurs / maladroits ... Fallait trouver quelque chose !!

* Parfois, je trouve ça hyper blessant de dire "pff t'es comme ta mère sérieux" ! On dit bien que les chats ne font pas des chiens. On dit bien qu'il faut qu'on tienne certaines qualités ou certains défauts de quelqu'un ...

Mais comme tu le dis justement, on en oublie trop notre côté unique et c'est fort dommage.

Merci pour cet article qui donne à réfléchir !

Bisous

maman de la Bouille 24/10/2014 11:36

Merci pour ton com!!
Mdrr Igmar!! Nous on avait choisi Pistachio pour un garçon (véridique on l'a trouvé sur internet) et Germaine pour une fille....

"les chiens ne font pas des chats".....comme je déteste cette expression...

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog