Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-11-20T08:00:30+01:00

L'envie

Publié par Maman de la Bouille

Au moment où j'attaque la rédaction de cet article, je viens de finir de regarder le replay de Babyboom.

Cette émission, depuis le 1er épisode de la 1ère saison, je l'adore. Même si jusqu'à l'an dernier, je n'avais aucune idée de ce que pouvais ressentir ces femmes à l'écran. Et puis j'ai eu la Bouille, et j'ai continué à regarder Babyboom.

Sauf que maintenant, ça ne me fait plus du tout le même effet, puisque je sais ce qu'elle ressentent, ces femmes.

Et régulièrement, ça me ramène à mon propre accouchement.

Et à chaque fois, l'émission à peine terminée, je me dis que je ferais bien un 2ème bébé, en fait.

Oui, l'envie revient, petit à petit. Et c'est justement de ça que je vais te parler aujourd'hui : l'envie de bébé.

 

 

Je suis Maman depuis moins d'un an, mais ça faisait des années que j'avais envie d'un enfant. Presque 10 ans en vérité. Des circonstances indépendantes de ma volonté ont fait que je n'ai pas pu.

Mais l'envie était là. Bien ancrée.

En même temps, comment peut-il en être autrement?

 

Je ne sais pas si je vais réussir à trouver les bons mots pour t'expliquer, mais l'envie d'avoir un bébé n'est pas une envie "classique", comme quand tu as envie de chocolat par exemple. Quand tu as envie de chocolat, même si tu n'en manges pas, ça fini par passer non, c'est pas vrai mais c'est pour l'image

L'envie de bébé, c'est différent.

Un jour, tu sens que tu es prête, que c'est le bon moment. Au début, c'est plutôt comme une idée "tiens, si on faisait un bébé!". Tu y penses de temps en temps, tu continues à mener ta vie comme d'habitude.

Petit à petit, tu y penses plus souvent, et encore, et encore, et encore et encore

Les femmes enceintes, dans la rue, que tu ne voyais même pas avant, maintenant tu ne vois plus qu'elles. Tu repères un gros bidou à 2km, les yeux fermés.

Tes copines qui tombent enceinte, tu les envies.

Voir même, tu les jalouses. Oui, les filles, mes amies de longue date, qui avez été enceinte avant moi, j'avoue, il y a des moments où j'ai été jalouse. #MomentRévélation #Pardon

Bien sur, j'ai toujours été heureuses pour elles toutes. Mais à un moment donné venait se greffer la vilaine graine de la jalousie, sur cette joie.

 

L'envie de bébé est obsédante.

Tu y penses jour et nuit.

Tu es limite à chialer tous les mois, quand ton corps te rappelle que non, tu n'es pas enceinte. Même si tu es sous pilule, et que tu n'essaies pas.

C'est comme si il te manquait quelque chose, comme si tu n'étais pas complète.

C'est pas que dans ta tête. C'est tout ton corps qui te parle, qui te hurle qu'il veut porter la vie.

 

L'envie est d'autant plus forte que tu ne peux pas l'assouvir. Si ton compagnon ne veut pas, si la nature ne veut pas, si ton banquier ne veut pas, peu importe.....chaque obstacle rend cette envie plus obsédante, plus impitoyable, plus difficile à porter.

 

Et puis un jour, les circonstances changent, et le projet se met en route. Verbalement d'abord. Le "tiens, si on faisait un bébé" devient un "aller, on va se lancer".

Tu commences à "programmer" : tu arrêtes ta contraception, tu fais les comptes, tu prévois de déménager. Bref, tu organises déjà ta vie en prévision de ta future Bouille.

Et ça y est, un jour, vous êtes prêts, toutes les conditions sont réunies, place à la Gymnastique Rythmique et Sportive.

 

A partir de ce moment, survient une angoisse sourde : "et si ça ne marchait pas?"

Même dans le cas où ça fonctionne rapidement, tu te poses la question. Après tout, tu ne sais pas que ça va fonctionner rapidement, hein!

Pour tout te dire, il m'a fallu un peu moins de 3 semaines pour tomber enceinte. J'ai de la chance, ç'a été très rapide.

 

Je pense à toutes celles qui n'ont pas cette chance.

Gérer l'envie quand tu n'essaies pas, passe encore. Mais réussir à gérer et garder espoir au fil des mois, voir des années, ça me rend admirative.

 

Ce billet avait pour but premier de te parler de l'envie de bébé. Mais j'en profite maintenant pour souhaiter bonne chance à toutes celles qui me lisent, et qui essaient d'avoir un enfant. Tenez bon les filles!

Voir les commentaires

commentaires

Emilie 20/11/2014 12:50

Plus qu'une envie je dirais que ce fut pour ma part de l'ordre de la pulsion. L'enfant n'était pas du tout mais alors pas du tout à l'ordre du jour. C'est bien simple je n'en voulais pas et je le clamais haut et fort.
Jusqu'au jour où, au sortir d'une séance chez la psy (parce que quand même j'y travaillais depuis longtemps sur ce refus viscéral) j'ai dit à mon mari "je suis prête".
24h après j'étais enceinte. Dingue ce que le corps peut faire quand l'esprit dit enfin oui...
3 ans après je n'en reviens toujours pas

Emilie 20/11/2014 13:31

Et la différence avec l'envie c'est que je peux regarder Baby Boom sans ovuler dans la minute :)

maman de la Bouille 20/11/2014 13:06

Et ben quelle belle histoire!!!
Tu as trouvé le mot juste : la pulsion!
merci pour ce beau commentaire

Coeur de Lavande 20/11/2014 10:47

Wahou ! C'est exactement ce que j'ai vécu ! Et quand j'en parle, je le fais de la même manière. Finalement, nous avons (presque) toutes une chose en commun : l'horloge interne ! ;-)

maman de la Bouille 20/11/2014 10:48

Horloge interne et/ou obsession et/ou folie inside!! mdrrr

jenny 20/11/2014 08:59

Tellement vrai comme d'habitude !!! et on est les mêmes parce que TOUT ce que tu décris m'est arrivé !!

Bisous ma belle !

maman de la Bouille 20/11/2014 10:40

<3

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog