Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-03-05T08:00:34+01:00

Une histoire de fesses....

Publié par Maman de la Bouille

"Oh putain, elle aussi elle va nous parler de 50 nuances de Grey......"

Et ben figure toi que.....pas du tout!! Ahah!! Mais peut-être que je me laisserai tenter par un bilelt sur le sujet un jour

Nan, aujourd'hui, je vais te parler d'un sujet qui a tendance à faire polémique mais j'aime bien ça

 

Cette semaine, l'Union Européenne a décidé de mettre notre pays en demeure parce que nos dirigeants n'ont pas encore statué à propos des chatiments corporels sur les enfants et adolescents. En fait pour être exacte, 20 pays sur 47 ne les ont pas encore interdits, France comprise.

 

Ca, c'était pour la petite leçon de géo-politique appliquée à la fessée c'est Christian qui va pas être content....

 

Mais ces lois sont pondues par des costard-cravate dans leurs bureaux.

Alors je vais être très claire : je suis absolument contre ce genre de lois. Je suis absolument contre le fait que les gouvernements interviennent dans ce qui se passe dans les familles et les méthodes d'éducation des enfants. Là on touche clairement au domaine du privé.

J'ai envie de leur dire "mêlez vous de vos fesses" mate le jeu de mots tout naze....

 

"Mais alors, est ce que tu essaies de nous dire que la Bouille recevra des fessées, gifles et autres gestes violents?"

Et ben pas du tout! J'ai beau être contre ces lois, je suis également contre les chatiments corporels, dans MA famille!

J'ai moi-même reçu quelques belles torgnoles dans mon enfance, et je ne suis pas traumatisée pour autant. MAIS ben oui, ya toujours un mais je ne me vois pas infliger la même chose à la Bouille. Pourtant, avant d'être Maman, je n'y voyais aucun mal ou presque. Je parle ici de la fessée, pas des gifles. Les gifles, j'ai toujours trouvé que c'est différent, dans le sens où ça touche au visage. Je trouve ça facile, lache et humiliant. Une gifle, c'est vite parti, sans réfléchir, sous le coup de la colère et ça fait terriblement mal.

 

Et puis donc, je suis devenue Maman.....et j'ai changé d'avis.

Déjà, les mains des parents, c'est pas fait pour frapper. C'est fait pour nourrir, prendre soin, et surtout, SURTOUT faire des calins!!

 

Faut que je t'avoue un truc cela dit....

#MinuteRévélationON

Un jour, parmi les plus sombres qui ont marqué ma depression post-partum, j'ai levé la main sur la Bouille. Elle avait 3 mois, c'était au moment de la première sieste de l'après midi, elle avait hurlé pleuré toute la matinée. Une fois au lit et malgré la fatigue, elle a continué à pleuré. J'étais là, debout devant son lit, au bout de ma vie, ne sachant plus quoi faire, avec une seule envie : me passer par la fenêtre. Je me suis mise à lui hurler dessus....et d'un coup, le peu de contrôle sur moi qu'il me restait s'est envolé, et ma main est partie. Je lui ai frappé le bras. Je me suis vue lui faire ça, au ralenti. En même temps que ma main faisait le geste, une infime partie de mon cerveau me disait "arrête". Mais les nerfs avaient pris le dessus. Le coup l'a fait taire, quelques secondes. Juste le temps qu'elle me lance le regard le plus traumatisant que quelqu'un m'ai lancé. Dans son regard, j'ai lu de la peur (de moi), de la tristesse, et l'incompréhension la plus totale.

Bien sur, j'ai regretté mon geste tout de suite. Je le regrettais déjà au moment où ma main volait encore dans les airs. Mais le mal était fait.....Je l'ai immédiatement prise dans mes bras, je me suis excusée un milliard de fois, je lui ai expliqué la raison de ce geste inconsidéré, je l'ai bercée pendant presque 1 heure en lui disant pardon, avant qu'elle arrive enfin à se calmer.

Je n'ai jamais recommencé, et je ne recommencerai JAMAIS!

#MinuteRévélationOFF

 

Quand elle est en crise de colère, qu'elle décharge, qu'elle me teste, je la regarde, et je me rappelle ce geste que j'ai eu. Ca suffit généralement à me calmer.

Et de toute façon, je ne peux pas m'imaginer lever la main sur elle, parce que quand je la regarde, même si à ce moment elle est en train de me rendre dingue, je sens cette vague d'amour ultime monter. Je ne peux pas mettre de mots précis sur ce sentiment. C'est plus que de l'amour, c'est viscéral, ça dépasse l'entendement.

 

Elle vient d'avoir 15 mois, et son caractère commence à s'affirmer. Elle commence aussi à nous tester, à tester nos limites, à faire délibérément ce qui lui est interdit. Mon sentiment est que ce ne sont pas des coups, où que ce soit, qui lui fixeront des limites. Elle n'a beau être encore qu'un bébé, elle comprend tout. Sauf ce jour horrible, là je l'ai vu, elle n'a pas compris. Etre ferme, expliquer, l'isoler un moment dans sa chambre pour qu'elle se calme, voilà à mon avis les meilleurs façons de lui faire comprendre où sont les limites, ce qu'elle ne doit ou ne peut pas faire.

 

Bien sur, c'est ma façon de faire les choses. Je ne me permettrais pas de juger ce qui se passe chez les autres, au même titre que je ne juge, ni n'en veut à mes parents pour les torgnoles que j'ai pris.

 

Et toi dis moi? Que penses-tu de tout ça?

 

Une histoire de fesses....

Ce bilelt est ma participation aux Jeudis Education de WonderMômes.

Voir les commentaires

commentaires

Lolotte 05/03/2015 11:32

Comme toi, j'ai reçu des fessées étant jeune, je n'en suis pas morte et idem, je n'étais pas contre avant d'avoir ma fille. Il m'est arrivée de lui donner une petite tape sur la main lorsque plus rien ne la raisonnait mais pas plus. Comment lui faire comprendre qu'elle ne doit pas taper si on le fait soit même ??? C'est dur. LA solution que nous adoptons est le coin et lorsqu'elle fait un caprice et qu'elle ne veut pas se raisonner, on lui dit d'aller se calmer dans sa chambre et de revenir quand elle sera calmée.
Je lui crie parfois dessus quand elle me fait sortir de mes gonds mais je me rends comte que ce qui est le plus efficace c'est juste de hausser le ton et d'être ferme et les 2 solutions dont je parlais précédemment (coin et chambre).
Ce n'est pas toujours simple mais avec son père nous sommes solidaires et c'est ce qui est important.
Elle n'a que 18 mois alors on en verra d'autres mais pour le moment on s'en sort bien. Pourvu que ça dure !!!

Miniloud 05/03/2015 10:16

ha le fameux sujet sur la féssée!! Perso je suis contre et comme toi avant d'avoir ma fille je n'y étais pas opposée et une fois qu'elle est née je me suis dit que c'était pas possible. Alors malheureusement une fois si, je m'en souviendrais toute ma vie, je l'ai très mal vécue, me suis excusée mille fois et j'ai pleuré longtemps.....Malheuresement parfois ils nous font pété les plombs et vrillé le cerveau, c'est terrible car on a l'impréssion de devenir un animal à ce moment là.
Pour ce qui est de la loi je ne sais pas honnetement. Que chacun fasse ce qu'il veut chez soi je suis pas tellement d'accord quand il s'agit de petits êtres humains. Je veux dire moi aussi j'ai pris quelques féssées et je n'en veux pas à mes parents loin de là, mais j'aimerais que les gens prennent conscience que ce n'est pas forcément la meilleure façon d'élever ses enfants.
Sinon pour une éductaion sans viloence j'ai acheté quelques bouquins intéressants que j'ai essayé d'appliquer (Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent de Adèle Faber, Parents efficaces de Thomas gordon, Un Enfant heureux: Faites des choix éducatifs avertis grâce aux récentes découvertes scientifiques). Bon alors c'est pas toujours simple non plus car le naturel à une facheuse tendance à revenir (me concernant c'est crier quand je suis bien énervée)!! En tout cas ça a plutot bien marché avec ma fille, à voir avec mon fils du coup :)

Anne-Sophie 05/03/2015 08:22

Bonjour mamam de la Bouille,

Je viens de lire ton article avec beaucoup d'intêret et quelque part, il m'a rassuré. Je me suis sentie moins seule à avoir été excédée par mon petit amour et à perdre pied ! Ca m'est arrivé il y a quelques jours. Je n'avais pas assez anticipé la préparation de son dernier bib de la journée et il commençait à avoir sérieusement faim. Il pleurait donc, vu qu'à 3 mois, c'est son seul moyen de communiquer. Mais j'étais seule, j'avais passé une journée de grosse merde psychologique au taff (je n'aurais jamais pensé que ma reprise puisse se passer aussi mal) et je l'avais posé dans son transat le temps de lui préparer le St Graal .... Mais il pleurait, il pleurait .... Et de plus en plus fort. D'un coup, je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais j'ai pété un câble et je l'ai regardé droit dans les yeux et je me suis juste mis à pousser un hurlement qui devait venir du fond de mon gros orteil tellement il était puissant et violent. Je ne l'ai pas touché mais il a été choqué : il s'est arrêté de pleurer sur le coup mais il a repris de plus belle, par peur ou par surprise !!!! Qu'est ce que je m'en suis voulu, et qu'est ce que je m'en veux !!
Je n'ai pas connu de dépression post partum mais je me suis rendue compte que parfois, on peut vite perdre pied et qu'il est très dur de se contrôler.

Je suis d'accord pour dire que je trouve la baffe bien plus violente qu'une fessée. En ce qui me concerne, j'ai eu quelques fessées cul nu mais jamais de baffe. Et quand j'ai été en âge d'écrir, j'avais le droit aux "lignes" !!
Et je crois que ça regarde chaque parents d'inculquer le mode d'éducation qui leur semble bon pour leurs enfants.

maman de la Bouille 06/03/2015 19:47

Oh mais quel plaisir de lire de tes nouvelles Anne-So!!!
Ton cri sorti de nulle part, je l'ai vécu plus d'une fois, mais même si ça peut t'arriver une nouvelle fois, tu le sentiras arriver. La prochaine fois, essaie de te controler juste le temps d'aller t'isoler, crier un bon coup et revenir soulagée. Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis enfermée dans ma chambre pour aller hurler dans un oreiller plutôt que sur elle.....
Les premiers mois sont loin d'être faciles, mais ils grandissent vite, ça s'arrange avec le temps, promis!

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog