Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-01-27T14:37:18+01:00

Burn out

Publié par Maman de la Bouille

 

Je pensais être tranquille. Je pensais que m'étant débarassée de ma dépression post partum, j'allais gérer.

Je me trompais.

Je ne gère pas. Plus rien du tout.

 

Une accumulation. Boulot, couple, Bouille, je ne peux plus. Je suis au bout du rouleau.

Alors des fois je me dis que c'est parce que depuis quelques semaines, je prends tout trop à coeur, ce qui généralement n'est pas le cas.

C'est vrai, je prends tout très à coeur.

 

Au boulot, je suis plutôt du genre à ne pas me laisser emmerder par les gens à qui je n'accorde que très peu d'importance. Ces personnes me glissent dessus. Ce n'est plus le cas. Je prends toutes les remarques, toutes les critiques au 1er dégré. Même les petites piques qu'on se balance entre collègues, gentiment, je les prends de travers.

Le boulot en lui même, je préfère ne pas en parler....

 

A la maison, pareil. Je suis du genre à procrastiner, à ne pas me prendre la tête, à ne pas être à jour dans le ménage, le linge, le courrier en retard, les coups de fil à passer. Ce n'est plus le cas. Tout est pretexte à m'angoisser. Pour rien! Qu'est ce que j'en ai à foutre si mon linge n'est pas plié? C'est pas la fin du monde bordel! Je sais que j'ai des milliers de choses à faire. J'ai aussi l'Homme qui me le rappelle tous les jours, mais qui ne le fait pas plus que moi. Je me fous une pression considérable, pour que dalle. Surtout que ces milliers de choses à faire, je n'ai pas DU TOUT envie de les faire.

 

Avec la Bouille.....je ne m'en sors pas. Elle n'écoute rien, ne fais de nouveau plus ses nuits, elle m'épuise, littéralement.

 

Je me sens vide.

Je me sens seule.

Je me sens perdue.

 

Je rêve souvent de ma "vie d'avant". Comprendre ma vie d'avant la Bouille. Ma vie de célibataire sans enfant. Tu fais ce que tu veux. Tu ne rends de compte à personne. Et surtout, tu n'as personne sous ta responsabilité.

J'ai besoin de retrouver ce sentiment de liberté que je n'ai plus.

J'ai besoin de soirées effrenées, de sorties, de fêtes.

J'ai besoin d'avoir 25 ans de nouveau.

 

Mais j'ai aussi besoin de solitude. De calme. De paix. De silence. De vacances.

 

J'ai l'impression d'être un paradoxe ambulant. Je ne sais pas ce que je veux. Je suis paumée, dépassée, éreintée. Je me sens moins proche de la Bouille, je me défends en prenant des distances. Et elle le sent. Elle est en demande constante. Et je ne peux pas satisfaire cette demande. C'est plus fort que moi, je ne peux pas.

Au moment où j'écris ces lignes, elle est dans son lit. Elle est supposée faire la sieste, mais elle ne dort toujours pas. Je l'entends chouiner et m'appeler. Et la seule chose que j'ai envie de faire, c'est de m'enfuir. De prendre ma voiture et de me barrer, loin!

Je ne supporte plus le son de sa voix.

Comme il y a 2 ans. Comme une date anniversaire.

 

Alors je me console et me détends comme je peux. C'est à dire que je fume et me gave de sucreries.

Je compense.

En attendant des jours meilleurs.

Voir les commentaires

commentaires

maman de la Bouille 03/02/2016 13:28

Pardon de ne pas avoir pris le temps de répondre...

Merci, merci, merci pour vos com, ça me va droit au coeur! Et mine de, savoir qu'on est pas seule dans ce cas, ça aide, même si je préfèrerais que ça n'arrive à aucune d'entre nous!

Miniloud 27/01/2016 22:16

Je crois qu on passe toutes par là, vraiment. Combien de fois revons nous d avant, sans contraintes et sans angoisses? Mais je te promet que ça passe. Si si. J y suis passée et repassée. Parfois encore mais j ai l avantange d avoir ma fille aînée qui me rappelle chaque fois que je la regarde que le temps passe heureusement. Et que je serais dorénavant imcapable de vivre sans elle. C est très dur quand on le vit c est sur. Mais je rejoins les autres commentaires si tu ne vas pas bien, elle n ira pas bien. D après une sophrologue, le cerveau de l enfant est relié a celui de sa maman pdt 27 mois, voir plus. Bref j espère de tout coeur que ça va vite allé mieux. Gros bisous ma belle.

Anne-Sophie 27/01/2016 15:39

Toi c'est moi ... Moi c'est toi et nous c'est nous ...

J'ai l'impression, à peu de chose près, de me retrouver totalement dans ton texte. Monsieur Papa a du mal à jongler justement entre tous ces paradoxes qui me composent : faire le ménage mais râler de devoir le faire mais le faire quand même parce que c'est crade, vouloir passer du temps avec le Petit Prince mais ne plus supporter la moindre jérémiade ....

Ya autant de bazar dans ma maison que dans ma tête. Une dualité de sentiment bien pénible à gérer.

Hier, j'ai eu besoin de me défouler. Pour de vrai. Pas au classique ni en tai chi (ahahaha). Jsuis allée à un cours de zumba. Ca ne règle strictement rien. Mais ça fait du bien.

Monsieur papa a prévu un WE ac le Petit Prince ailleurs. Faut que je tienne jusqu'à mars. Est ce qu'un we de paix chez toi pourrait toi aussi, te permettre de souffler et faire du tri, dans ta maison et dans ta tête ? Aller voir ta famille aussi pourrait peut être t'être bénéfique ?

Courage Courage ... Je pense bien à toi !

Mumissime 27/01/2016 15:20

Je te le dis, je me vois...
Ici je suis dans cet état là également par période, du mal à tout supporter surtout mon fils et ma vie sociale ! Envie de changer, de bouger, d'évoluer... dans ces périodes là, j'imagine plein de projets, je programme des week end, avec ou sans mes mecs, mais j'essaie de me projeter !
J'espère que ça t'aidera :)
Plein de courage.

Eve 27/01/2016 15:13

C'est comme il y a deux ans..... pas seulement un anniversaire. .. on peut rechuter.... va voir quelqu'un de confiance. Médecin. Psy. Sophrologue. Prends soin de toi. ....

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog