Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-11-28T14:27:30+01:00

Trop pour moi

Publié par Maman de la Bouille

Si tu me suis sur Facebook, tu l'auras lu aujourd'hui : je suis à bout.

A bout de nerfs. A bout physiquement. A bout moralement. A bout de ce que je peux supporter.

 

Cette fin de grossesse est particulièrement difficile.

Ben déjà, je ne dors presque plus. En moyenne 4-5 heures par nuit, et ça, ce sont les bonnes nuits! Je ne compte plus les levers-pipi, les réveils à cause de la sciatique, les contractions de plus en plus présentes, la position confortable juste impossible à trouver. Donc si je dors, c'est de 23h à 3h du matin, après c'est foutu. Quelques fois, j'arrive à me "rendormir", je veux dire par là que je somnole plus ou moins.

Si la Bouille se réveille dans la nuit, c'est à cette heure-ci, en général pour cause de couche pleine, ou déjà débordée. La plupart du temps, je dois réveiller son père, parce que je ne peux plus la soulever pour la mettre sur la table à langer, ou changer ses draps. Et il n'y a que lui qui arrive à la recoucher aussi. Elle finit par se rendormir. Mais pas moi.

Et de toute façon, elle se réveille définitivement à 6h-6h30, en même temps que son père, et comme il part bosser, je suis obligée de me lever.

 

La semaine dernière, l'Homme était d'inventaire, donc il rentrait plus tard du boulot, et il a exceptionnellement travaillé samedi. Fatigue cumulée de la semaine ajoutée à la journée cauchemardesque du samedi ont déjà eu raison du peu de patience qu'il me restait.

 

Et la nuit dernière a été la goutte d'eau qui a fait débordé le vase déjà bien plein.

Je me couche à 23h, et le premier problème fait son apparition : sciatique. Des 2 cotés. Dormir sur le dos à 8 mois de grossesse : impossible. Donc tourne et retourne. Tout ça en bataillant pour ne pas me faire déposséder du peu de couette que l'Homme a daigné me laisser.

Ce manège a duré jusqu'à....3h du matin, heure à laquelle la Bouille s'est levée pour cause de couche explosée. J'ai tenté seule. J'ai tenté de la hisser sur la table à langer. J'ai tenté de changer ses draps. Je me suis fachée. Je me suis fachée à 3h du matin parce que "pas dodo, c'est fini la nuit! Noooooon, pas dodo!!"

NON!!!!! BORDEL NON!!! A 3H DU MATIN, C'EST LE MILIEU DE LA NUIT!!!!

Donc réveil de l'Homme, qui réussi à la recoucher, lui! Elle finit par se rendormir.

Mais pas moi. Je me retrouve sur le canapé, à jongler avec tous les coussins possibles et imaginables, histoire d'essayer de trouver une position ne serait-ce que correcte.

A 5 heures, je renonce. Je suis opiniâtre quand même, tu noteras. J'ai fini par "m'endormir" vers 6h, d'épuisement j'imagine. Mais un peu avant 7h, je suis de nouveau tirée du sommeil par des bruits et de la lumière.

Je me lève, essayant de garder mon calme, face à une fatigue que je décrirais comme inimaginable. La lumière allumée est celle de la salle de bain. J'ai peur. Je pousse la porte, et je trouve la Bouille, dans la douche, un gant sec dans une main et ma bouteille de gel douche à 458 balles dans l'autre.

Mon sang n'a fait qu'un tour, je me suis mise à lui hurler dessus. Ce qui a réveillé l'Homme, et il valait mieux, sans ça je lui aurait fait boire, la bouteille de gel douche, à la Bouille. Assorti d'un coup de pied au cul, pour faire bonne mesure.

J'ai fini en larmes sur mon lit, à bout de forces.

 

Je n'en peux plus. Cette fois, j'ai vraiment atteint mes limites. TOUTES mes limites.

 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog